Qu’est-ce-que le postformage?

Le terme « postformage » décrit le procédé de pliage appliqué à des types spéciaux de stratifiés, qui, tout en possédant toutes les propriétés connues des stratifiés haute pression standards, peuvent aussi prendre des formes courbes simples, cylindriques, concaves ou convexes.

What is Postforming 920x600

Les surfaces courbes, sans raccords visibles, sont souvent plus esthétiques que les bords tranchants des angles intérieurs et extérieurs, et permettent d’éviter les joints, dans lesquels l’eau et les saletés peuvent s'accumuler.

L’épaisseur est un critère primordial de la capacité à être postformé. En général, les stratifiés fins peuvent être formés sur des rayons plus serrés que les stratifiés plus épais. Cependant, pour une épaisseur donnée, les stratifiés postformables ignifuges sont moins formables que les stratifiés postformables non-ignifuges.

Contrairement à certains stratifiés postformables qui ont une date de péremption, les stratifiés Formica® ne perdent pas de leur capacité à être postformés, même après un stockage de longue durée.

Procédé de postformage

Tous les processus de postformage exigent que le stratifié soit chauffé à l’endroit où il doit être formé, et les meilleurs coudes, sans tension, sont obtenus lorsque le stratifié est chauffé juste en dessous de la température à laquelle il se mettrait à cloquer, qui est d’environ 190°C. Bien que la méthode de chauffage puisse varier, la température de formage doit être atteinte assez rapidement.

En pratique bien sûr, il y a une plage assez large de températures permettant le postformage, c'est-à-dire entre la température la plus basse à laquelle le stratifié se forme sans fissure et la température la plus élevée qui peut être utilisée en toute sécurité sans risque de cloquage. La plage de températures recommandée pour les stratifiés postformables Formica HGP et VGP est de 163°C à 177°C. La plage recommandée pour la qualité VFP postformable et ignifuge est de 170°C à 180°C. Les stratifiés blancs ou de couleurs claires doivent toujours être postformés à une des températures les plus hautes recommandées.

Il existe de nombreux procédés de postformage, allant de gabarits peu onéreux fabriqués en atelier aux machines sophistiquées traitant des panneaux sur deux bords, à une vitesse pouvant aller jusqu'à 15 mètres par minute.

Quel que soit le procédé utilisé, le chauffage du stratifié doit être tout du long méticuleusement contrôlé et surveillé. Les fluctuations de la température ambiante, de la tension du système de chauffage ou de la vitesse de la machine peuvent perturber les conditions essentielles du chauffage, entraînant des fissures liées à une chaleur insuffisante ou à des cloques causées par trop de chaleur.

L'application, sur la zone à chauffer, de liquides ou de cires sensibles à la chaleur est un moyen très efficace de vérifier la température de formage. Ces liquides ou cires fondent instantanément à la température prescrite, indiquant ainsi de manière précise et visible lorsque la surface du stratifié a atteint la température requise.

Un thermomètre infrarouge portatif peut aussi être utilisé, mais il faut veiller à ce qu’il ne mesure que la température de la surface du stratifié, et que les sources de chaleur ou de froid environnantes n’influent pas sur ses résultats.

Votre navigateur n'étant pas compatible, certaines fonctionnalités peuvent en être affectées. Veuillez mettre à jour votre navigateur avec une version plus récente comme Chrome, Edge, Firefox ou Safari.